Membres | Doctorant(e)s statutaires

Khasif Sherwani

Doctorant(e)
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

sherwani123[at]gmail.com

Directeur de thèse : Michel Boivin

École doctorale : EHESS - Études politiques

Année d’inscription : 2007

 

webpage in English

 

L’Échec des de la réforme religieuse moderniste au Pakistan : la rencontre asymétrique entre le classicisme de Maududi et l’Islam moderne de Fazlur Rahman

 

Le conflit entre la modernité et les sociétés traditionnelles est l’un des phénomènes les plus répandus qui soient dans le monde. Les sociétés traditionnelles, qui ont rencontré la modernité à partir du quinzième siècle, ont été profondément marquées par leur « conquête » aux mains du monde européen. Depuis plus de quatre siècles, ce coudoiement de l’Europe et de ses Autres a eu pour résultat une large diversité de réponses, de succès, de frustrations et de violences. La conquête et la colonisation des terres musulmanes a également produit des réactions similaires de la part des sociétés musulmanes colonisées. L’introduction d’idées socio-politiques rationnelles/éclairées et religieuses réformistes d’une part, et l’établissement de nouvelles institutions politiques, économiques et éducatives de l’autre, a produit des points de vue contradictoires et des divisions religieuses et ethniques souvent amères au sein du peuple colonisé. Le conflit entre l’Islam moderne et classique aussi est un produit de cette atmosphère coloniale. La présente thèse a pour but de mettre en lumière les similitudes et les différences entre les versions classiques et modernes de l’Islam, telles qu’elles sont présentées dans les écrits et les politiques de Maududi et Fazlur Rahman, et d’étudier leur impact sur l’histoire religio-politique du Pakistan. La problématique plus large encadrant la présente thèse est la question de l’échec du projet de réforme moderniste dans la majeure part du monde musulman. Le but de la thèse est d’étudier les fortunes du mouvement de réforme moderniste dans la société pakistanaise. La présente étude sera menée à travers le prisme des raisonnements religieux et politiques tels qu’ils sont rendus dans les travaux de Maududi et Fazlur Rahman, et en étudiant de près l’histoire politique et constitutionnelle du Pakistan. Plus spécifiquement, la présente thèse soutiendra que, dès 1991, il était clair que, en raison du conflit religio-politique entre un Islam sunnite majoritairement classique et des visions du monde modernistes, la vision classique de l’Islam de Maududi avait réussi à s’établir de manière durable dans les sphères constitutionnelles, légales et sociétales.

 

 

Dernière mise à jour le 30 novembre 2017 (NG)

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Genre et nations partitionnées

Colloque - Jeudi 14 décembre 2017 - 09:15Les colloque international "Genre et nations partitionnées" est organisé par Anne Castaing (CNRS/CEIAS) et Benjamin Joinau (Hongik University/CRC)La « communauté imaginée » qu’est la nation mobilise les symboles les plus archétypaux pour se représenter da (...)(...)

Lire la suite

Representing Political Representation in India

Journée(s) d'étude - Jeudi 30 novembre 2017 - 09:00La journée d'études "Representing Political Representation in India" est organisée dans le cadre du programme ANR-DFG (New) political representative claims: a global view (France, Germany, Brazil, India, China). Session I. Président : Yves Sinto (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

Attention nouvelle adresse!
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 79

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr