Membres | Doctorant(e)s statutaires

Ana De Lemos Tomás

Doctorant(e)
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

ana.razzaq[at]ehess.fr

Directeur de thèse : Michel Boivin

École doctorale : EHESS – Anthropologie sociale et ethnologie

Année d’inscription : 2011

 

webpage in English

Les Saints de Tirath : mémoire, généalogie, et espace sacré dans la haute vallée de Swat, Nord-Est du Pakistan

 

Le Conseil de Tirath, situé dans la haute vallée de Swat (Pakistan), est composé d’une douzaine de villages est habité essentiellement par des familles Akhūnd Khel. Selon ce qu’ils prétendent, les Akhūnd Khel sont les descendants de Miāṇ Abdul Karīm Dad (1572-1665), le fils ainé d’Akhūnd Darwezah (d. 1638-39), tous deux des personnalités religieuses et des écrivains prolifiques de leur époque. Akhūnd Darwezah, Miāṇ Abdul Karīm Dad, et leurs descendants ont joué un rôle important en ce qui concerne le prêche de l’Islam dans les parties hautes de Swat. Miāṇ Abdul Karīm Dad est mort en 1665 lors de la prise de Tirath, alors qu’il combattait les Kāfirs (infidèles). Plusieurs familles Gūjar qui travaillent pour les Akhūnd Khel habitent également aux alentours. Les Gūjars sont un groupe ethnique de bergers, dont la niche écologique se situe dans les basses montagnes autour de Tirath.

L’endroit est jonché de tombes de martyrs (shahīds). J’ai identifié plusieurs de ces sites, autour desquels il y a des activités de pèlerinage aujourd’hui, et j’ai choisi de diviser ces lieux en catégories selon leur localisation ou implantation : les tombes de shahīds, sur les bords de la rivière Swat ; les tombes dans les principaux villages de Tirath ; et enfin les tombes situées dans les basses montagnes.

En combinant la littérature secondaire aux sources, j’articule mes arguments dans le cadre de théories anthropologiques et historiques particulières sur la nature du mythe et de l’identité, ainsi que de la terre et des espaces sacrés – tels les cimetières et tombes de shahīds – considérés ici comme une stratégie d’implantation. De plus, je question la problématique autour de la terre par rapport à la propriété, reconnaissant la terre comme un site stratégique de mémoire et de re-construction de l’identité par les familles qui habitent aux alentours – et qui prétendent être les descendants de ‘saints’ – et comment elle peut être manipulée afin de définir et de revendiquer le pouvoir, le prestige et l’influence. Je questionne également la manière dont la création de sanctuaires et autres lieux de pèlerinage fonctionnent également comme des stratégies, non seulement pour reconstituer des centres de pouvoir, mais aussi comme moyen de mobilité verticale. Je m’intéresse aux transformations tout au long de l’histoire, aux idiomes qui s’appliquent dans ces mobilités sociales ascendantes, et comment elles sont impactées par l’idiome de la sainteté.

Mots clés : mémoire, généalogie, régime foncier, espace et paysage sacré, identité, saints, Pakistan, vallée de Swat

 

 

Thèmes de recherche

Pakistan et Asie du Sud

Pashtouns

Saints

Province de Khyber-Pakhtunkhwa

Système d’exploration de la terre et de la propriété

Conflits et médiation des conflits

Communautarisme

Mémoire et généalogie

Espace sacré

Paysage sacré

Sanctuaire

 

Communications

 

2017 | “Dhikr: através do labiríntico círculo da infinidade” [“Dhikr: through the labyrinthic circle of infinity]”, in Da Insaciabilidade no caso ou ao mesmo tempo um milagre, Teatro Municipal do Porto - Rivoli, Porto, Portugal (31 mai)

2017 | Presentation of Ph.D. research in a seminar (master of Anthropology), Universidade de Trás-os-Montes e Alto Douro (UTAD), Vila Real, Portugal (avril 2017).

2015 | « État de la recherche: Soufisme et propriété terrienne à Swat », séminaire de recherche « Politique et Autorité dans le Soufisme Contemporaine », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Paris, France (4 juin)

2015 | “Land, Death, and Identity: Saint-Martyrs in the Upper Swat Valley, Northwest Pakistan”, Journée doctorale du Centre d’Études de l’inde et de l’Asie du Sud (CEIAS), École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Paris, France. (11 mai)

2014 | “The Saints of Tirat Valley in Swat: (Re)-Creation of Sacred Space”, 24th International Pakistan History and Historiography of South Asia Conference, University of the Punjab, Lahore, Pakistan (14-16 avril)

2013 | Presentation of book: Benjamin D. Hopkins and Magnus Marsden (dir.), Beyond Swat. History, Society, and Economy Along the Afghanistan-Pakistan Frontier, 2013, séminaire de recherche « Histoire et Anthropologie des Sociétés Musulmanes dans L’Asie du Sud Contemporaine », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Paris, France (6 février)

2012 | “Land and Conflict in Khyber-Pakhtunkhwa: A Case Study of Hazar Khwani”, Paper presented at the International Conference on Khyber-Pakhtunkhwa, organized by the National Institute of Historical and Cultural Research, Quaid-i-Azam University, Islamabad and Pakistan Study Center, University of Peshawar, Peshawar, Pakistan (28-30 novembre)

2009 | (avec Umme Salma) “Koran-e-Pak: Experiências Migratórias, Narrativas Identitárias e Religiosas”, IV Congresso da Associação de Antropologia (APA), “Classificar o Mundo”, Lisbon, Portugal. (9-11 septembre)

 

 

Autres projets

2017 | Da insaciabilidade no caso ou ao mesmo tempo um milagre - Performance artitstique/ Projet multidisciplinaire

Multidisciplinary project "Da insaciabilidade no caso ou ao mesmo tempo um milagre", organized by Hugo Calhim Cristovão and Joana von Mayer Trindade (sponsored by the Calouste Gulbenkian, Portuguese Directorate-General for the Arts, GDA Foundation, with artistic residences of the Teatro Municipal do Porto, Companhia Instável, and Centre National de la Dance, Paris).

See: http://www.esap.pt/noticias/da-insaciabilidade-no-caso-ou-ao-mesmo-tempo-um-milagre
 

2015 | Swat-Nama: Deambulações Etnográficas no Vale do Swat - Expostion de photographies

[Swat-Nama: Ethnographic Wanderings in the Swat valley, Northwest of Pakistan]

February- March 2017 Cadeira de Van Gogh, Porto, Portugal

The photographs presented at the exhibition showcased a fieldwork conducted in Tirath, Swat valley (2014), as part of the undergoing Ph.D. thesis in Ethnology and Social Anthropology (2011-), at the École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), and the Centre de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS), Paris, and funded by the Foundation for Science and Technology (FCT), Ministry of Science, Technology and Higher Education, Government of Portugal.

This exhibition takes its title from a seventeenth-century manuscript, Swāt-nāma, written by Khushāl Khān Khattak (1613-1689), a prominent Pashtun writer and poet, during his visit to the Swat Valley, Pakistan, in 1674. Swāt-nāma, a poetic travelogue, contains descriptions of geographic, cultural, political, and historical aspects of this region. As in the Swāt-nāma, the exhibition aims at a visual documentation of the region, offering a glimpse of its landscapes and populations. It highlights smithereens of daily life in Tirath, Upper Swat valley.

 

Financement

Doctoral Fellowship (January 2012 - December 2015)

Foundation for Science and Technology (FCT), Ministry of Science, Technology and Higher Education, Government of Portugal (SFRH / BD / 76103 / 2011)

FCT Ph.D. Grant for the development of the Ph.D. project “The Saints of Tirath: Memory, Genealogy, and Sacred Space in the Upper Swat valley, Northwest Pakistan" [previous title: ‘Land, Tribe and Conflict in the Swat Valley, Northwest Pakistan’]

 

 

Dernière mise à jour le 1er décembre 2017 (NG)

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Circulation d’artistes, d’écritures et de techniques chorégraphiques : Marius Petipa (1818-1910), entre romantisme, orientalisme et avant-garde

Colloque - Jeudi 18 octobre 2018 - 09:30À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Marius Petipa (1818-1910) Le présent colloque international est le résultat d’une collaboration scientifique et artistique entre chercheurs, enseignants, critiques de danse et praticiens, sur la mémoire et l’ (...)(...)

Lire la suite

Circulation d’artistes, d’écritures et de techniques chorégraphiques : Marius Petipa (1818-1910), entre romantisme, orientalisme et avant-garde

Colloque - Vendredi 19 octobre 2018 - 10:00À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Marius Petipa (1818-1910) Le présent colloque international est le résultat d’une collaboration scientifique et artistique entre chercheurs, enseignants, critiques de danse et praticiens, sur la mémoire et (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 78

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr

 

Twitter : @ceias_fr
Facebook : @ceiassouthasia