Membres | Doctorants statutaires

Laetitia Fronval

Doctorant(e)
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

laetitiafronval[at]yahoo.fr

Directeur de thèse : Michel Boivin

École doctorale : EHESS – Anthropologie sociale et ethnologie

Année d’inscription : 2013

 

webpage in English

Des vœux et des poèmes. Le rituel du fâl-é Hâfez en Iran et au Tadjikistan

 

En Iran, il est coutume de prédire l’avenir ou de chercher une réponse en ouvrant au hasard le recueil poétique de Hâfez : le Divân. À Chirâz, le mausolée du poète est un lieu de pèlerinage où ce rituel de bibliomancie (divination par le livre), appelé « fâl-é Hâfez » (présage de Hâfez), est couramment pratiqué. J’ai consacré mon mémoire de Master 2 à l’étude du pèlerinage au tombeau de Hâfez et du fâl-é Hâfez entre Téhéran et Chirâz. Je poursuivrai mes recherches au Tadjikistan, où le poète du 14e siècle continue, comme partout en Iran, d’être lu et consulté. Je propose ainsi une étude anthropologique comparative d’un rituel de bibliomancie et des enjeux d’une telle pratique dans deux pays persanophones fort différents, notamment au regard de leur appartenance respective au chiisme et au sunnisme.

 

Ce projet de thèse rompt avec les nombreux travaux académiques déjà consacrés à Hâfez en ce qu’il propose de se concentrer sur la pratique du fâl. D’abord, le rituel de divination du fâl-é Hâfez n’a quasiment pas été étudié par l’anthropologie. Son existence est parfois mentionnée dans les ouvrages savants, mais il s’agit moins de considérer les acteurs et les enjeux du rituel que de souligner la popularité du poète. Ensuite, les grands ouvrages traitant de la divination en terre d’Islam ont privilégié l’étude du monde arabe plutôt que persan et n’ont pas consacré plus de quelques notes de bas de page aux rituels de bibliomancie. Enfin, l’étude de Hâfez, en Iran et ailleurs, appartient largement aux domaines littéraire, philosophique, et historique, relevant généralement de la sémantique interprétative et de la recherche de données biographiques. L'étude anthropologique que je propose tentera ainsi de renouveler les questionnements autour de la place incontournable du poète dans les cultures perses.

 

La continuité de la célébration de Hâfez au Tadjikistan est-elle liée comme en Iran à la pratique du fâl et à l’adaptation du rituel aux évolutions sociales ? On sait qu’un peu plus d’un siècle après la mort de Hâfez (1389), la pratique du fâl-é Hâfez était déjà répandue parmi les sphères lettrées des empires perse et ottoman. La thèse que je propose nécessite ainsi une investigation historique rendant compte de l’évolution de la pratique en Iran et au Tadjikistan. Dans quelle mesure et comment, le rituel, en tant que tradition, a-t-il été réinventé ou entretenu ?

 

C’est une approche transdisciplinaire comparative qui me permettra de mener à bien cette thèse. En effet, bien que le cadre théorique de référence de la recherche reste l’ethnologie et l’anthropologie sociale, le recours à l’histoire ne sera pas négligé. Au cours de ce travail, je tâcherai d’abord :

  • D’établir un état des lieux de la pratique du fâl-é Hâfez et de l’estékhâré en Iran et au Tadjikistan et de mettre en perspective ces pratiques de divination poétique et coranique

  • D’élargir mon terrain urbain au milieu rural en observant les pratiques villageoises

  • D’éventuellement étudier la pratique du fâl-é Hâfez chez les non musulmans d'Iran et du Tadjikistan.

 

Ainsi pourrons-nous présenter et comparer le déroulement et le contenu du rituel en Iran et au Tadjikistan, exposer ce que nous apprend cette pratique de nos interlocuteurs et peut-être plus généralement des sociétés iranienne et tadjike dont l’identité persane se retrouve dans le Divân de Hâfez. 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les langages de l’amour. Paroles et gestes dans les théâtres dansés de l’Inde

Journée(s) d'étude - Mardi 04 avril 2017 - 10:00Le Festival de danses indiennes Mouvements Émouvants rassemble danseurs, chercheurs et amateurs autour d’une série d’évènements annuels. Journée d’études, projections de films et documentaires, ateliers d’initiation et spectacles sont autant d’occa (...)(...)

Lire la suite

Engineers and society in India (1850 to present times)

Colloque - Lundi 27 mars 2017 - 10:00 More than any other, the profession of engineer appears to encapsulate many of the transformations affecting contemporary India today. Engineers symbolise the rise of the so- called middle classes, and the manner in which India has positioned itself as an em (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS
190-198 avenue de France
75013 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr
 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 78

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
190-198 avenue de France 75013 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr