Vie scientifique | Journées d'études


	Soufisme et musique en Asie du Sud

Soufisme et musique en Asie du Sud

Exprimer la diversité de Karachi à Delhi

7 juin 2011

Demi-journée d’études de l’équipe « Histoire et soufisme dans la vallée de l’Indus »

 

09h00 - Introduction : Michel Boivin, CEIAS-CNRS

Modératrice : F. ‘Nalini’ Delvoye, (EPHE)

 

09h10 - Julien Levesque, EHESS : « Marui et Sassui dans la poésie de Shah Abdul Latif : héroïnes populaires, figures mystiques ou patriotes dévouées ? »

Histoires populaires remontant à la période médiévale et mises en vers par le poète soufi du 18e siècle Shah Abdul Latif Bhittai, les contes de Marui et de Sassui ont fait l'objet de multiples interprétations au cours du 20e siècle au Pakistan. Cette intervention tentera de présenter les principales lectures divergentes de la poésie de Shah Abdul Latif : épopée populaire, quête mystique ou allégorie patriotique.

 

09h40 -  Jyoti Garin, INALCO : « Musique et soufisme : du sublime à l’expression. Performance du Shah Jo Risalo dans le cadre d’une performance bhagat »

Le bhagat est une tradition typique du Sindh qui allie théâtre, farce, poésie et musique. Cette tradition s’inspire de différents répertoires religieux dont celui du soufisme. Je centrerai mon propos sur une étude de la performance de l’un des plus célèbres poèmes mystiques Shah jo risalo composé par le soufi Shah Abdul Latif (m. 1757) à partir de deux exemples. J’identifierai ensuite des dénominateurs communs à quelques pratiques musicales du Pakistan et de l’Inde.

 

10h10 - Michel Boivin, CNRS : « Musique et soufisme du Sindh : réflexions à partir des travaux du folkloriste N. B. Baloch (1917 – 2011) »

D’après les travaux consacrés par N. B. Baloch à la musique du Sindh, il ressort qu’elle est généralement envisagée uniquement comme un produit folklorique. A l’instar des collections de l’Institute of Sindhology, il la catalogue selon les instruments et les modes musicaux et ce, malgré l’importance accordée à Shah Abdul Latif (m. 1757) comme rénovateur de la musique sindhie. Par conséquent, je m’attacherai à explorer deux éléments qui ne constituent guère un objet d’étude en soi : les différentes catégories de praticiens et la relation entre musique et dévotion, soufie et autre.

10h40 - Débat

11h00 - Pause

Modérateur : Fabrizio Speziale (Paris 3-Sorbonne Nouvelle)

 

11h30 - Delphine Ortis, EHESS : « Le dhamal de Sehwan Sharif dans tous ses états »

La danse extatique, nommée dhamal, est le rite emblématique du culte de Lal Shahbaz Qalandar ; elle fait en partie sa renommée. Je proposerai quelques hypothèses sur les fonctions de cette pratique musicale, à partir de la description et de l’analyse comparées de ses modes d’exécution et de son calendrier, aux sanctuaires du Qalandar et de son plus intime compagnon – Bodlo Bahar, mais aussi en prenant en compte les diverses occasions pour lesquelles ses tambourinaires, les dhamali, jouent dans la ville.

 

12h00 - Mikko Viitämiki, Université d’Helsinki (Finlande) et EPHE : “Aesthetic sensitivity and legal analysis. Fakhr al-Din Zarradi’s defence of Sufi music”

Texts written in defence of sama, ‘listening as meditation’, constitute an established genre in South Asian Sufi literature. Although these texts do not normally differ from other juridical tracts, they occasionally mix legal discourse with significant insight into the Sufi practice. This is the case with Risala Usul al-Sama by Fakhr al-Din Zarradi (d. 1347), a deputy of Khvaja Niz̤am al-Din Auliya. This paper explores the intertwining of author’s aesthetic sensitivity with legal reasoning and reflects on his apparent reluctance to develop a full-fledged theoretical approach to the topic.

 

12h30- L’équipe CEIAS « Histoire et soufisme dans la vallée de l’Indus » est heureuse d’accueillir Regula Burckhardt Qureshi, professeur d’ethnomusicologie à l’université d’Alberta (Canada), invitée par le Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparée de l’Université Paris Ouest Nanterre, pour une communication sur la qawwali en Inde du nord.   

13h10 – Débat et conclusion

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les langages de l’amour. Paroles et gestes dans les théâtres dansés de l’Inde

Journée(s) d'étude - Mardi 04 avril 2017 - 10:00Le Festival de danses indiennes Mouvements Émouvants rassemble danseurs, chercheurs et amateurs autour d’une série d’évènements annuels. Journée d’études, projections de films et documentaires, ateliers d’initiation et spectacles sont autant d’occa (...)(...)

Lire la suite

Engineers and society in India (1850 to present times)

Colloque - Lundi 27 mars 2017 - 10:00 More than any other, the profession of engineer appears to encapsulate many of the transformations affecting contemporary India today. Engineers symbolise the rise of the so- called middle classes, and the manner in which India has positioned itself as an em (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS
190-198 avenue de France
75013 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr
 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 78

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
190-198 avenue de France 75013 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr