Cycle - Régionalisme et cosmopolitisme |


	Same, Same, but Different: Present and Past at a Hindu Temple

Same, Same, but Different: Present and Past at a Hindu Temple

Padma KAIMAL

30 avril 2014 | 14h à 16h

Grand salon (1er étage) de la Maison de l’Asie (22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris).

Séance coorganisée par Charlotte Schmid (EFEO) et l’atelier thématique Régionalisme & Cosmopolitisme

 

Padma Kaimal

Professor of Art and Art History, Colgate University, Hamilton, New York

http://www.colgate.edu/facultysearch/FacultyDirectory/padma-kaimal

 

One of the many temples that the ancient south Indian city of Kanchi is famous for is clearly much older than the rest, and it looks like it has not changed at all since it was built around the year 700 AD.  No one has encircled the exquisitely beautiful Kailasanatha temple complex in the many courtyards, high walls and tall gateways that surround the most famous ancient temples of the south.  Its sculptures preserve very early iconographic forms.  Its eighth-century inscriptions are written in archaic alphabets. 

And yet this monument has been the object of constant renovations, renewals, and transformations.  It had to be to survive, but survival also means transformation. You cannot have any monument at all without conservation, but conservation will prevent you from having the same monument. Buildings fall apart without continual maintenance, and worship encourages the faithful to show their love by tending, fixing, and keeping fresh the deity’s home. 

Padma Kaimal will show some of the changes that have been wrought upon the Kailasanatha temple complex since its construction, some assiduous, some arrogant, some devout, some scientific, some hideous, some lovely, some invisible. When are we looking the ancient in the face? When are we witnessing layers of intervention?

 

L’un des nombreux temples de l’antique cité de Kanchi en Inde du Sud est célèbre pour son ancienneté. Il semble n’avoir pas été modifié depuis sa construction, au début du VIIIe siècle. Nul n’a créé autour du joyau qu’est le complexe du Kailasanatha de ces cours, nombreuses, de ces hauts murs et de ces porches élevés qui entourent, ailleurs, les plus fameux des vieux temples d’Inde du Sud. Les sculptures de ce temple illustrent des formes iconographiques très anciennes. Ses inscriptions sont gravées dans des alphabets archaïques.

Et pourtant ce monument a été l’objet de rénovations et de transformations constantes. Sa survie en dépendait. Mais survivre signifie aussi se transformer. S’il n’est pas de monument sans conservation, celle-ci implique de modifier le monument originel. Les bâtiments tombent en ruine faute d’entretien, tandis que la persistance du culte incite les fidèles à manifester leur dévotion en entretenant, en réparant et en rénovant la demeure de leur dieu.

Padma Kaimal évoquera certains des changements qui affectèrent le complexe du Kailasanatha depuis sa construction, qu’ils aient été respectueux ou non de sa structure d’origine, dévots, scientifiques, hideux, harmonieux ou même invisibles. Quand sommes-nous en face de l’antique ? Quand peut-on discerner différents niveaux d’intervention ?

 

http://rcsi.hypotheses.org/649

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Fabrizio Speziale, directeur d'études, nouveau membre de l'équipe pédagogique de l'EHESS, à Marseille

Portrait -Depuis septembre 2021, Fabrizio Speziale, directeur d'études à l'EHESS, a intégré l'équipe pédagogique de la mention de master « Recherches comparatives en anthropologie, histoire, sociologie (RCAHS) » de l’EHESS, à Marseille.À l'EHESS, Fabrizio Speziale occupe la chaire « Asie du sud (...)(...)

Lire la suite

Hélène Kessous lauréate du prix de thèse du musée du Quai Branly – Jacques Chirac 2019

Prix et distinctions -Hélène Kessous a soutenu sa thèse intitulée « La blancheur de la peau en Inde. Des pratiques cosmétiques à la redéfinition des identités » au sein du Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud à l’EHESS et sous la direction de Catherine Servan-Schreiber. C'est après une (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr

 

Twitter : @ceias_fr
Facebook : @ceiassouthasia