Membres | Doctorant(e)s associé(e)s

Pascal Sieger

Doctorant(e)
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

elsa[at]auroville.org.in

 

Directeurs de thèse : Caterina Guenzi et Marc Abélès (EHESS- LAIOS)

École doctorale : EHESS - Anthropologie sociale et ethnologie

Année d’inscription : 2014

 

Ethnographie des réseaux de résistance d’artistes contemporains en Inde

 

L’objet de cette thèse est l’étude et la description de la manière dont certains artistes indiens s’organisent pour continuer à produire des œuvres en évitant, contournant ou détournant les pressions (politiques ou commerciales) en constituant des réseaux transnationaux ou en s’insérant dans des réseaux existants pour les promouvoir ou les diffuser.

L’approche méthodologique sur le terrain consiste en une immersion dans un ou plusieurs Zone(s) d’Autonomie Temporaire d’artistes au Karnataka (résidence d’écrivains ou gurukula de danse à Bangalore, entre autres) de façon à observer la circulation des personnes, des idées, des objets qui sont porteurs d’idées de résistance à l’égard des normes artistiques imposées à la fois par l’éthique, la politique, les lois du marché et l’histoire de l’art occidentale et de suivre les flux et la manière dont ils se constituent en réseau.

L’esthétique peut être la manifestation d’un refus ou d’une négociation avec un pouvoir hégémonique. Ainsi, certains artistes se revendiquent-t-ils d’une esthétique de l’hybridité s’opposant à tous les « purismes ». Cette enquête convoquera donc aussi des concepts développés par les anthropologies esthétique, politique et morale. Elle creusera aussi la question du pouvoir en matière de création artistique sans ignorer que celle-ci se pose autant au sein des réseaux de résistance que chez les dominants.

Ce travail se veut aussi collaboratif : cette manière de faire une anthropologie de l’art en Inde pourrait ainsi tester l’idée de para-site imaginée par G. Marcus et permettre de construire des espaces collaboratifs avec les acteurs de ces réseaux de résistance.

 


Concepts clés : artiste contemporains en Inde, globalisation, hybridité, négociation, hétérotopie, rhizome, guerre de position, théories voyageuses, déterritorialisation/ reterritorialisation, flux (scapes)

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Circulation d’artistes, d’écritures et de techniques chorégraphiques : Marius Petipa (1818-1910), entre romantisme, orientalisme et avant-garde

Colloque - Jeudi 18 octobre 2018 - 09:30À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Marius Petipa (1818-1910) Le présent colloque international est le résultat d’une collaboration scientifique et artistique entre chercheurs, enseignants, critiques de danse et praticiens, sur la mémoire et l’ (...)(...)

Lire la suite

Circulation d’artistes, d’écritures et de techniques chorégraphiques : Marius Petipa (1818-1910), entre romantisme, orientalisme et avant-garde

Colloque - Vendredi 19 octobre 2018 - 10:00À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Marius Petipa (1818-1910) Le présent colloque international est le résultat d’une collaboration scientifique et artistique entre chercheurs, enseignants, critiques de danse et praticiens, sur la mémoire et (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 78

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr

 

Twitter : @ceias_fr
Facebook : @ceiassouthasia