Membres | Doctorants statutaires

Hamzi Khateb

Hamzi Khateb
Doctorant(e)
Discipline : Sociologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

khatebhamzah[at]gmail.com

Directeur de thèse : Michel Boivin

École doctorale : EHESS – Sociologie

Année d’inscription : 2014

 

webpage in English

La conversion à l’islam chez les jeunes français. Étude sur les modalités de la socialisation religieuse

 

Dans la plupart des études contemporaines portant sur l’islam en France, ce sujet est abordé sous un angle migratoire. Mais, d’un point de vue historique, la relation entre France et l’islam s’est fondée en premier lieu sur un conflit marqué. Depuis la prise de Narbonne par Al-Samh (les Omeyyades) en 719 et la victoire de la France à Poitiers en 732.

De là, le rapport entre la France et l’islam a sans cesse alterné entre voie diplomatique et conflit armé. Selon Philippe Sénac (2006), cela explique l’émergence progressive d’une image hostile envers l’islam, caractérisée par le manque de contact et la domination de l’image conflictuelle depuis le VIIIe siècle jusqu’à nos jours. Aujourd’hui, ce conflit a pris une nouvelle forme, marquée par une sérié des tensions réelles et réflexives entre l’islam et l’idée de laïcité qui constituent un sujet de débat.

Ce début est d’autant plus vif qu’à la différence de l’Église catholique française, l’islam n’a pas été exclu de la sphère publique et du pouvoir ni n’a dû faire face à un processus de sécularisation et de laïcisation dans les pays dits musulmans. En outre, l’on assiste actuellement à une mise en exergue des expériences de la Turquie et de la Tunisie qui sont deux pays ayant été laïcisés mais qui connaissent depuis vingt ans, un retour de l'islam dans l’espace public et au pouvoir.

Dans le même temps, la vision du droit islamique n’échappe pas aux études critiques du fait notamment que ce type de législation tente de conserver le pouvoir à travers l'instruction coranique dans laquelle les textes sacrés sont interprétés différemment selon les différents dogmes islamiques tout en adaptant ces derniers aux conditions contextuelles. En effet, les divers mouvements religieux procèdent à des ajustements du texte du Coran dans le but de maintenir l'islam dans le contexte présent.

En France où les musulmans constituent la seconde religion mais où ils demeurent une minorité, des questions se posent autour de leur intégration. Les débats se justifient notamment par le fait que l’on attribue à l’islam la caractéristique consistant à ignorer la laïcité ce qui, au final, constituerait un obstacle à l’intégration des pratiquants aux valeurs de la république.

Notre présente recherche va tenter d'étudier les pratiques religieuses des Français musulmans convertis. Le fait de nous intéresser aux convertis ayant pour but de mettre en évidence la question du choix personnel dans la pratique religieuse. Ce faisant, nous mettrons en lumière deux facettes de cette controverse : la première est la laïcisation à laquelle ces convertis ont été influencés et habitués du fait de vivre et d’évoluer dans une société laïque, et qui va de pair avec une habituation à un certain mode de vie propre à la société française actuelle. La seconde facette est l’islamité adoptée par ces convertis, dans le but d’entamer un processus de resocialisation. Cette idée sera placée au centre de notre analyse et nous permettra de présenter une image d’un nouvel islam français.

Nous verrons que, de par l’antagonisme vécu par les convertis entre lois républicaines et lois coraniques, ces individus se retrouvent dans une situation qui invite à mener une réflexion sur les nouvelles visions sociopolitiques qu’il paraît possible de mettre en place, touchant l’intégration des musulmans de France.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les langages de l’amour. Paroles et gestes dans les théâtres dansés de l’Inde

Journée(s) d'étude - Mardi 04 avril 2017 - 10:00Le Festival de danses indiennes Mouvements Émouvants rassemble danseurs, chercheurs et amateurs autour d’une série d’évènements annuels. Journée d’études, projections de films et documentaires, ateliers d’initiation et spectacles sont autant d’occa (...)(...)

Lire la suite

Engineers and society in India (1850 to present times)

Colloque - Lundi 27 mars 2017 - 10:00 More than any other, the profession of engineer appears to encapsulate many of the transformations affecting contemporary India today. Engineers symbolise the rise of the so- called middle classes, and the manner in which India has positioned itself as an em (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS
190-198 avenue de France
75013 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr
 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 78

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
190-198 avenue de France 75013 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr