Cycle ENGIND - Ingénieurs et société en Inde coloniale et post-coloniale [2014-2017] |


	Controverses sur une <em>ressource</em> sacrée :les ingénieurs et la gestion du Gange, entre religion, environnement et développement

Controverses sur une ressource sacrée :les ingénieurs et la gestion du Gange, entre religion, environnement et développement

Bérénice GIRARD

20 avril 2015 | 14h - 17h

[salle 638 - 190 avenue de France 7503 Paris]

Conférence donnée dans le cadre de l'atelier ENGIND - Engineers and Society in Colonial and Post-Colonial India

 

Discutante : Olivia Aubriot, CNRS – Centre d’Études Himalayennes

 

 

La situation environnementale dégradée du Gange émerge comme un objet de politique publique en 1979, lorsque Indira Gandhi, alors Premier Ministre, demande la réalisation d’une étude complète sur l’état du fleuve. Le contexte politique est favorable, la conférence de Stockholm a eu lieu en 1972, le Water (Prevention and Control of pollution) Act a été voté en 1974 et le gouvernement d’Indira Gandhi investit la question environnementale. De manière concomitante, la première association de protection du Gange est créée en 1982 à Bénarès, proche du Parti du Congrès. Le premier projet de lutte contre la dégradation environnementale du fleuve, le Ganga Action Plan, est lancé en 1985par le nouveau Premier Ministre, Rajiv Gandhi, depuis Bénarès.

Le champ se structure alors autour de la question de la pollution du fleuve, alors que la construction de barrages (non seulement sur la Narmada, mais aussi sur la Bhagirathi, la construction du barrage de Tehri ayant commencé en 1978) fait l’objet de nombreux mouvements d’opposition en Inde. Tout un ensemble de controverses entourent la question de la pollution. Ces débats se structurent autour de questions scientifiques.

Au début des années 2000, le contexte politique et environnemental, lié au Gange, évolue. L’Etat d’Uttarakhand est créé en Novembre 2000, dans un contexte d’agitations environnementales, et la politique économique du nouvel Etat, surnommé « Urja Pradesh », est centrée autour du développement des capacités hydroélectriques de la région. Le barrage de Tehri est mis en service en Uttarakhand et le nombre de projets de barrages augmente de manière exponentielle. Nombre de ces projets sont prévus sur les deux rivières qui forment le Gange, la Bhagirathi et l’Alaknanda.

Alors que l’on atteint un relatif consensus sur la pollution et les problèmes qui l’accompagnent, l’équilibre du champ du Gange se déplace vers la question de l’exploitation du fleuve pour la production d’électricité. Ce changement de focus s’accompagne d’une restructuration du champ, autour de nouveaux acteurs, qui luttent pour la redéfinition des enjeux de la dégradation.

Dans cette présentation, nous nous proposons de revenir sur cette évolution du champ du Gange depuis les années 1980 et les différentes tentatives de redéfinition du problème, en se concentrant sur les différentes figures de l’ingénieur et leur mobilisation au cours du temps par les différents acteurs, comme outil de légitimation ou au contraire, étiquette déviante.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Rencontre littéraire et artistique autour de Over and Under Ground in Paris & Mumbai

Rencontre - Mercredi 05 décembre 2018 - 18:00CEIAS - BibliothèqueLe Diwan Wilsonprésente :Rencontre littéraire et artistique autour deOver and Under Ground, in Paris & MumbaiRecueil de poésie de Karthika Naïr et Sampurna Chatterjee, illustré par Joëlle Jollivet et Roshni VyamEn présence de Karth (...)(...)

Lire la suite

Circulation d’artistes, d’écritures et de techniques chorégraphiques : Marius Petipa (1818-1910), entre romantisme, orientalisme et avant-garde

Colloque - Jeudi 18 octobre 2018 - 09:30À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Marius Petipa (1818-1910) Le présent colloque international est le résultat d’une collaboration scientifique et artistique entre chercheurs, enseignants, critiques de danse et praticiens, sur la mémoire et l’ (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 78

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr

 

Twitter : @ceias_fr
Facebook : @ceiassouthasia