Membres | Doctorant(e)s associé(e)s

Soraya Hamache

Doctorant(e)
Discipline : Histoire, Économie

Coordonnées professionnelles

sorayahamache[at]hotmail.fr

Directeur de thèse :  Christophe Bouneau

École doctorale : Bordeaux 3 - Montaigne-Humanités

Année d’inscription : 2012

 

Prabhat nagari (1929-1953) : la contribution d’une compagnie cinématographique indienne singulière à l’émergence du système Bollywood

 

Longtemps ignorée voire niée du fait de ses films jugés peu sérieux et de piètre qualité, l’industrie du cinéma indien basée à Mumbai est pourtant l’une des plus importantes et puissante au monde. Bollywood est à l’origine de classiques du cinéma à davantage considérer dans nos sociétés européennes et nord-américaines, et même en Inde. La vision occidentale de Bollywood, de par les productions en série de l’industrie cinématographique mumbaïte et de ses codes culturels spécifiques, est empreinte de stéréotypes. « Colorés », « kitsch », « acidulés », le cinéma indien pâtit de son image et peine à trouver l’audience qu’il mérite. Pour autant, les regards extérieurs au monde indien évoluent1 au miroir des mutations de la vision indienne portée sur l’Occident. Bollywood attire de plus en plus l’attention, ce qui explique une multiplication de définitions, d’articles, de sites Internet, de reportages consacrés notamment au star system mais peu d’intérêt a été accordé à l’envers du décor : Bollywood demeure une « usine à rêve » (H. Powdermaker)2.

Les années 1930, avec l’arrivée d’une nouvelle innovation, le parlant, représentent une étape extrêmement importante3 dans l’histoire des cinémas indiens et du cinéma hindi en particulier. Le cas de la compagnie Prabhat (1929-1953), à la tête d’un des studios indiens les plus modernes de la période, semble pertinent à analyser pour comprendre l’émergence de ce système industriel, de l’intérieur. Du fait d'un parcours original de la compagnie de Kolhapur à Poona et de ses étroites relations avec Bombay, l'analyse de ce studio innovant permet véritablement de comprendre ses choix industriels, entre régionalisme, nationalisme et mondialisation. Ainsi, au regard de ce studio, il serait possible de saisir les multiples facettes du système Bollywood émergent alors. En effet, l'équipe de la Prabhat a pu  produire au sein d'une "atmosphère industrieuse", des films de qualité en langues marathi et hindi, contribuant à l'essor de l'industrie du cinéma de Bombay, territoire de diffusion privilégié de la compagnie. Cette recherche consacrée à une industrie qui semble prendre dernièrement une envergure mondiale souligne qu'elle a pu connaitre des premières heures de gloire sur l’échiquier cinématographique international dans ces années 1930-1940, fresque historique qui semble se perdre aujourd'hui dans les mémoires du studio.



1 MALLE Louis, L’Inde Fantôme: Réflexions sur un voyage, Les Nouvelles Editions de Films & Elliott Kastner, Arte Vidéo, 348min, Paris, 1968.

2 POWDERMAKEUR Hortense, Hollywood the Dream factory: an anthropologist look at the movie makers, New-York, Arno Press, 1979, c1950, 342 p. La formule originale provient de l’écrivain et journaliste russe Ilya Ehrenbourg en 1932. Ce terme est d’ailleurs évolutif dans la mesure où aujourd’hui nombre de travailleurs définissent l’industrie Bollywood comme la “ fantasy factory” et non plus comme une “dream factory”.

3 SHOESMITH Brian  «From Monopoly to Commodity: The Bombay Studios in the 1930s», in T. O' Regan & B. Shoesmith (eds.) History on/and/in Film, Perth: History & Film Association of Australia, 1987, pp. 68-75.

 

 

Communications

Juin 2017 | «Workers' rights in Bollywood industry: stakes and perspectives behind the curtain», «Les nouvelles figures féminines de Bollywood des années 2010 : des femmes objets aux femmes combattantes»,Congrès GIS Asie à Sciences Po Paris.

Décembre 2016 | « Prabhat films in the 1930’s-1940’s: Innovative themes for a swadeshi cinema», colloque international ‘Past Matters, Research Futures’ Arts and Humanities Research Council AHRC Care for the Future ECR Conference à la Royal Society de Londres.

Mai 2015 | « Aux frontières de Bollywood : les territoires des scènes de romances à l’étranger ou quand l’industrie du cinéma populaire hindi se régénère », Premières rencontres nationales des jeunes chercheurs en études asiatiques organisées par le GIS Asie et l’Université de Bordeaux

Novembre 2014 | « De la mise en archives à la création artistique: quand le cinéma indien patrimonialise son histoire. », colloque international Les Nouvelles Technologies appliquées au patrimoine organisé par le musée du Quai Branly et Sorbonne Université.

Juin 2014 | « Between oblivion and regeneration: when the workers of Prabhat studio inspire new generations. », colloque international Moving On organisé par l’Université de Westminster à Londres.

Février 2014 | « The workers of the industry Bollywood: historical and sociological approaches. », journées de l’AJEI à New Delhi

Janvier 2014 | « Les territoires de Bollywood », colloque international sur les Territoires du cinéma (ESSCA-Université d’Angers).

 

Organisation de colloques

Mai 2016 | Co-conceptualisation et co-organisation avec Christine Ithurbide du workshop international sur Art and Cinema industries in India: norms, workers and territories au Kiran Nadar Museum de New Delhi.

Mars 2016 | Participation à la conceptualisation et à l’organisation des Ateliers des jeunes chercheurs de l’Association des Jeunes Etudes Indiennes (AJEI) avecFloriane Bolazzi, Nithya Joseph et Sébastien Michiels,sur la thématique Inequality in India, à l’ Institut Français de Pondichéry (IFP).

 

Journées d'étude

Mars 2017 | 'Arts and Humanities Research Council (AHRC) History Event for Early Career Researchers' à l' Université de Leicester.

Juin 2016 | Symposium international: ‘Social Transformation, Cultural Expressions, Cross Cultural Connections and Dialogue’ organisé par India Platform for the Social Sciences and Humanities (EqUIP) et (AHRC) à New Delhi.

 

 

Dernière mise à jour le 15 novembre 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Genre et nations partitionnées

Colloque - Jeudi 14 décembre 2017 - 09:15Les colloque international "Genre et nations partitionnées" est organisé par Anne Castaing (CNRS/CEIAS) et Benjamin Joinau (Hongik University/CRC)La « communauté imaginée » qu’est la nation mobilise les symboles les plus archétypaux pour se représenter da (...)(...)

Lire la suite

Representing Political Representation in India

Journée(s) d'étude - Jeudi 30 novembre 2017 - 09:00La journée d'études "Representing Political Representation in India" est organisée dans le cadre du programme ANR-DFG (New) political representative claims: a global view (France, Germany, Brazil, India, China). Session I. Président : Yves Sinto (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

Attention nouvelle adresse!
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 79

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr