Cycle ENGIND - Ingénieurs et société en Inde coloniale et post-coloniale [2014-2017] |


	L’espace national d’ingénierie : un miroir de la division du marché international de la formation ? Le cas des ingénieurs mexicains du Système national des chercheurs

L’espace national d’ingénierie : un miroir de la division du marché international de la formation ? Le cas des ingénieurs mexicains du Système national des chercheurs

Etienne GÉRARD

1er juin 2015 | 14h - 16h30

Cette présentation tentera de montrer, dans le cas du Mexique, ce que produit la division du champ international de la formation sur la structuration du “champ” de l’ingénierie. À l’aide des données de la base du Système national des chercheurs (SNI) mexicains, dont est membre notre population de référence, nous tenterons de mettre en évidence les dynamiques de regroupement des ingénieurs sur la base de leurs formations. Nous verrons ainsi que, si le champ international de la formation est hiérarchisé en pôles d’inégales attractivité, spécialisation disciplinaire et influence, le Mexique lui-même est « divisé » en fonction des pôles de formation de ses chercheurs, en l’occurrence ingénieurs. À la division internationale du champ de formation correspond, en miroir, une division de « l’espace de l’ingénierie » au Mexique. Ce constat nous conduira à explorer, par l’analyse des lieux de formation et institutions dans lesquelles exercent les ingénieurs du SNI, distingués par sous-disciplines, l’hypothèse d’une existence de réseaux entre institutions étrangères de formation et institutions mexicaines d’ingénierie. Nous verrons notamment que les liens entretenus entre les pôles professionnels mexicains d’ingénierie recherche et les pôles étrangers de formation ont tous les traits d’un « effet réseau » entre les ingénieurs et des écoles étrangères de formation, non moins que ceux d’une « chaîne scientifique » entre institutions étrangères de formation et institutions mexicaines de recherche en ingénierie. En un sens, l’affiliation commune des ingénieurs à une « culture » étrangère donnée constitue le creuset de « collectifs professionnels » au Mexique. Ces collectifs apparaissent ainsi davantage comme le produit de la division du champ international de formation, davantage que celui d’une construction politique de l’ingénierie mexicaine.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Genre et nations partitionnées

Colloque - Jeudi 14 décembre 2017 - 09:15Les colloque international "Genre et nations partitionnées" est organisé par Anne Castaing (CNRS/CEIAS) et Benjamin Joinau (Hongik University/CRC)La « communauté imaginée » qu’est la nation mobilise les symboles les plus archétypaux pour se représenter da (...)(...)

Lire la suite

Representing Political Representation in India

Journée(s) d'étude - Jeudi 30 novembre 2017 - 09:00La journée d'études "Representing Political Representation in India" est organisée dans le cadre du programme ANR-DFG (New) political representative claims: a global view (France, Germany, Brazil, India, China). Session I. Président : Yves Sinto (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

Attention nouvelle adresse!
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 79

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr