Membres | Thèses récemment soutenues

Nicolas Cane

Thèse soutenue en décembre 2017

Coordonnées professionnelles

nicane[at]free.fr

Nicolas Cane a soutenu sa thèse le 12 décembre 2017

 

Cempiyaṉ Mahādevī, reine et dévote : un “personnage épigraphique” du Xᵉ siècle

 

Directrice de thèse : Charlotte Schmid

École doctorale : EPHE - Religion et Systèmes de Pensée

Année d’inscription : 2011

Cette thèse porte sur la figure historique de la reine tamoule Cempiyaṉ-Mahādevī, épouse de Gaṇḍarāditya-Cōḻa (r. c.949-57) et mère d'Uttama-Cōḻa (r. 971-87). Restée dans l'Histoire comme la plus formidable patronne de temples de l'Inde méridionale, elle est célébrée comme un modèle de dévotion à son dieu et à son époux. L'ensemble du savoir sur la souveraine se fondant sur la production épigraphique qui enregistra son activité sur les sites śivaïtes du pays tamoul durant une période estimée à six décennies, la présente recherche se concentre sur ces sources premières. Présentées de façon indifférenciée comme des « inscriptions de la reine », elles n'avaient jamais été rassemblées, ni intégralement éditées, en dépit de la réputation dont elles jouissent depuis leurs premiers signalements par l'agence de recensement archéologique de l'Inde britannique. La thèse établit le corpus des mentions épigraphiques de Cempiyaṉ-Mahādevī sur lequel s'appuyer pour mettre en évidence la part jouée par cette somme d'épigraphes dans l'écriture de l'histoire d'une reine Cōḻa dont l'élaboration se fit dans le contexte de l'émergence des histoires régionales au
XXe siècle.  À l'issue d'une analyse structurale de la titulature épigraphique de la patronne royale enregistrée au cours des trois phases identifiées au sein de son activité, l'on montre que cette titulature constitue la trame d'un itinéraire biographique reconstruit. En confrontant ces inscriptions aux interprétations reçues dans plus d'un siècle de publications, l'étude livre une illustration de la notion de « personnage épigraphique ».

 

 

Publication

2016 | "Queen Cempiyaṉ Mahādevī’s Religious Patronage in Tenth-Century South India: The “Missing Link” Between Local and Royal Bhakti?", dans The Archaeology of Bhakti II: Royal Bhakti, Local Bhakti, éd. Emmanuel Francis et Charlotte Schmid, Pondichéry: Institut Français de Pondichéry / École Française d'Extrême-Orient, pp. 347-384

 

 

 

Dernière mise à jour le 7 novembre 2017

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

25e Conférence européenne sur les études sud-asiatiques

Colloque - Vendredi 27 juillet 2018 - 09:45L’ECSAS (European Conference on South Asian Studies) est un colloque international et multidisciplinaire, organisé tous les deux ans par l’European Association for South Asian Studies. C’est la plus prestigieuse manifestation scientifique en Europe pour (...)(...)

Lire la suite

Exposition au 54 : « Portrait Dravida. Un siècle de photographie de studio »

Exposition - Jeudi 05 juillet 2018 - 18:00Le 54 boulevard Raspail accueille à partir du 5 juillet 2018, l'exposition : « Portrait Dravida. Un siècle de photographie de studio » Organisée dans le cadre de la 25e conférence de l'ECSAS (European Association for South Asian Studies), l'exposition se (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 78

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr

 

Twitter : @ceias_fr
Facebook : @ceiassouthasia