Actualités

Histoires connectées de la danse : le cas de Jean Cébron, chorégraphe, pédagogue et passeur artistique entre l’Europe, l’Asie et les Amériques

Colloque - Lundi 29 mai 2017 - 09:00Colloque international organisé par Tiziana LEUCCI (CEIAS, EHESS/CNRS, Paris, Conservatoire ‘Gabriel Fauré’ Les Lilas-Est Ensemble) et Pierre-Philippe MEDEN (Université de Lyon, Maison des Sciences de l’Homme, Paris Nord) « Il (Jean Cébron) était tellement précis ; ce n’était donc pas évident d’expérimenter des choses avec toutes les barrières qu’il nous mettait. La personne qui m’a le plus appris !» Pina Bausch, dans : Walter Vogel, Pina, L’Arche, Paris 2014 : 27. Le présent colloque a pour but d’analyser la circulation des artistes, ainsi que les interactions culturelles entre l’Europe, l’Asie, les États-Unis et l’Amérique Latine, à travers le parcours exemplaire du danseur, chorégraphe, peintre et pédagogue français, Jean Cébron (né à Paris, en 1927). Formé en Europe et aux Etats Unis à la danse classique et moderne, indienne et javanaise, Jean Cébron a travaillé comme danseur, professeur et chorégraphe dans plusieurs pays. Ainsi, par l’apprentissage de ces diverses traditions chorégraphiques passées au crible de sa propre sensibilité, Jean Cébron a élaboré une méthode personnelle alliant rigueur technique et lyrisme, bien visible grâce à une gestualité poétique hautement expressive. Après divers séjours dans des écoles de danse et de théâtres d’Opéra à Londres, New York et Santiago du Chili, Cébron a enseigné quelques années à l’Accademia Nazionale di Danza de Rome, avant de succéder à son maître Kurt Jooss (1901-1979) comme professeur de la Folkwangs Tanzchule à Essen, en Allemagne. Cette école était alors un vivier de danseurs et chorégraphes désormais célèbres, tels que Pina Bausch (1940-2009), avec laquelle il a cosigné plusieurs compositions, mais aussi Susanne Linke (1944) et de nombreux autres artistes.  Le colloque rassemblera en premier lieu, et pour la première fois, des anciens élèves de Jean Cébron (V. Heinen, M. Iglesias-Breuker, T. Leucci, B. Libonati, E. Tedde), à leur tour danseurs, chorégraphes et enseignants, ainsi que des historiens et anthropologues de la danse, spécialistes des traditions chorégraphiques européennes, américaines et asiatiques (T. Leucci, E. Randi, R. Viviani). À travers l’exemple de Jean Cébron, intervenants et public discuteront des interactions entre artistes, mais aussi entre techniques et méthodes chorégraphiques, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Le colloque abordera, entre autres, la question de la transmission des techniques de danse, la circulation des artistes entre plusieurs continents, l’élaboration dialogique des leurs savoirs chorégraphiques mais aussi la censure, la dissidence, la résistance ou encore l’exil suite aux persécutions politiques et raciales. Les interventions seront complétées par de précieux entretiens et documents visuels inédits, ainsi que des extraits de films et documentaires d’époque. Ce premier événement, qui privilégie la parole des élèves, ouvre un projet de recherche qui inclura d’autres colloques et journées d’étude autour de l’œuvre de Jean Cébron et son apport à la danse et au théâtre contemporains. Nous espérons ainsi pouvoir reconstituer une partie des histoires connectées (selon la formule de Sanjay Subrahmanyam & Serge Gruzinski) de la danse, qui restent encore mal connues (du fait des histoires nationales), et éclaircir les enjeux de ces rencontres et dialogues fructueux entre les artistes d’origines et de traditions variées. 

Lire la suite

Contrat doctoral fléché

Appels étudiants - Mercredi 31 mai 2017 - 00:00Les industries culturelles, créatives et éducatives en Inde, les industries de la communication et du numérique en Inde : mutations industrielles, sociales et politiques Le présent appel pour un contrat doctoral porte sur la thématique des industries culturelles et créatives, des industries éducatives et des industries du numérique en Inde. Les propositions pourront porter sur diverses dimensions et différents enjeux sociaux, politiques, culturels, socio-économiques soulevés par ces activités.Une attention particulière sera accordée aux propositions qui abordent la question des politiques conduites dans ces domaines, qu’elles soient le fait des pouvoirs publics ou d’organisations privées lorsque leur action est structurante. L’action publique en direction de ces industries fait l’objet de vifs débats. Ces politiques semblent aujourd’hui connaître des évolutions. Par exemple, en 2015, l’inde a souscrit à de nouveaux accords avec les Etats-Unis sur les droits de la propriété intellectuelle. Par ailleurs, les actions en faveur du développement de l’industrie et de l’accueil d’investissements étrangers peuvent concerner les industries créatives et les industries de la communication. Ainsi, le plan gouvernemental d’action, intitulé Make in India, destiné à favoriser la flexibilité du travail et à accorder d’importants avantages aux investisseurs étrangers, a conduit en août 2015, Foxconn, l’un des plus grands fabricants de produits électroniques au monde, à signer un plan d’investissement d’un montant de 5 milliards de dollars pour implanter des activités de R&D et des usines de fabrication. Dernier exemple, l’Inde est un pays pionnier dans le recours au design pour restructurer son artisanat, en particulier l’artisanat textile, et le transformer en une industrie créative contribuant de manière significative à l’emploi et aux exportations. Dans le domaine du design, les actions des pouvoirs publics ont été relayées, voire devancées, par celles d’acteurs privés et notamment d’organisations non gouvernementales. La thèse de doctorat sera co-encadrée par un.e encadrant.e au Laboratoire des sciences de l’information et de la communication (LabSIC) de l’université Paris13, école doctorale Erasme, et par un.e encadrant relevant du Centre d’étude de l’Inde et de l’Asie du Sud (CEIAS). CandidatureLe dossier de candidature, constitué sous forme d’un fichier pdf unique en arial 11, contiendra :Une lettre de motivation comportant un projet professionnel.Un C.V. (maximum deux pages).Une présentation du projet de thèse (15.000 signes maximum). Si le master 2 est en cours, il conviendra de joindre une lettre du.de l’encadrant.e garantissant le bon déroulement du travail ; la soutenance du mémoire devra avoir lieu avant le 24 juin 2017. Les résultats du M2 (notes et moyenne) devront être transmis au secrétariat de l’école doctorale Erasme au plus tard le 27 juin 2017. CalendrierLes dossiers sont à envoyer avant le 31 mai 2017 à Philippe Bouquillion (p.bouquillion@free.fr)Le.a candidat.e sélectionné.e sera auditionné.e par le conseil de l’École doctorale Érasme le 29 ou 30 juin 2017 pour validation du recrutement.  

Lire la suite

Les langages de l’amour. Paroles et gestes dans les théâtres dansés de l’Inde

Journée(s) d'étude - Mardi 04 avril 2017 - 10:00Le Festival de danses indiennes Mouvements Émouvants rassemble danseurs, chercheurs et amateurs autour d’une série d’évènements annuels. Journée d’études, projections de films et documentaires, ateliers d’initiation et spectacles sont autant d’occasion de favoriser les échanges autour de ces formes artistiques dont la pratique en France remonte aux années 1920.En se penchant sur différents styles de théâtre dansé (Bharatanatyam, Odissi, Kathakali, Yakshagana, Kathak, Manipuri, Kuchipudi, Sattriya), cette journée d’études traitera des langages de l’amour, langages ‘verbaux’ et ‘gestuels’, mais aussi poétiques et musicaux. Ces derniers s’expriment en plusieurs langues et littératures indiennes (Sanskrit, Hindi, Ourdou, Tamoul, Télougou, Malayalam, Kannada, Assamais, Meitei, etc.), et se déclinent sur plusieurs registres. Ces langages explorent avec une grande complexité et profondeur les états amoureux (désir, langueur ou ‘mal d’amour’, sentiment d’absence, etc.).Les répertoires des théâtres dansés indiens, autrefois représentés par des artistes/courtisanes et maîtres de danse, acteurs et musiciens héréditaires, s’inspirent souvent d’une mythologie riche en aventures amoureuses et en métaphores érotiques. Pourtant, les nouveaux praticiens de ces styles dans les années 1930-50 ont minimisé cet aspect, dans leur volonté de donner une image ‘respectable’ aux traditions chorégraphiques ‘classiques’ indiennes. Aujourd’hui, on assiste à un retour de ces thèmes anciens qui font écho au questionnement actuel sur le genre et les sexualités. Par exemple, la forme androgyne du dieu Shiva Ardhanarishwara ou la transformation de Vishnu en femme au corps parfait Mohini représentent pour certains artistes contemporains un modèle indien pour ‘transcender’ les genres. De même, sur scène, dans certains styles les rôles masculins et féminins étaient dans le passé, comme encore aujourd’hui, indifféremment joués par des hommes ou par des femmes. Ainsi, la troisième édition du Festival  Mouvements Emouvants – et cette journée d’études – explorent cet univers fascinant où « il » et « elle » se rencontrent, se confrontent et se confondent.Comme lors de l’édition 2016, la parole sera donnée aux artistes et aux chercheurs, pour évoquer leurs expériences de vie et leurs parcours entre la France, l’Inde et ailleurs. S’appuyant sur les témoignages des praticiennes et pédagogues de ces formes chorégraphiques, la journée d’études sera enrichie par l’apport de documents d’archives et de projections de documentaires sur le sujet. Cette journée est ouverte aux étudiants, aux chercheurs et à tous ceux qui s’intéressent aux processus de circulation, d’interaction et d’échanges culturels et artistiques.

Lire la suite

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Rencontre littéraire autour d'Amruta Patil

Rencontre - Mardi 27 juin 2017 - 18:00Le Diwan Wilson présente une Rencontre littéraire autour de l’artiste et écrivaine indienne Amruta Patil, auteure de trois romans graphiques.Amruta Patil sera en conversation, en anglais, avec Sneharika Roy (American University of Paris).La Rencontre littéra (...)(...)

Lire la suite

Raja Mandala : dans le cercle des rois

Colloque - Jeudi 08 juin 2017 - 09:00Ce colloque a pour objet la royauté comme paradigme des relations socio-politiques en Inde, et modèle du processus de « civilisation ».L’Inde et sa civilisation ont le plus souvent été appréhendées à travers l’institution des castes et le cadre conceptuel de (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

Attention nouvelle adresse!
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 79

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr