Membres | Doctorant(e)s statutaires

Kevin Le Bricquer

Doctorant(e)
Discipline : Histoire
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

lebricquer.kevin[at]gmail.com

Directeur de thèse : Kapil Raj

École doctorale : EHESS - Histoire et civilisation

Année d’inscription : 2016

 

webpage in English

L’émergence des bhadraloks et de la caste au Bengale britannique entre 1793 et 1912

 

Dans le cadre de mes recherches je compte apporter une contribution à l’histoire de l’institution de la caste au Bengale sous le Raj britannique (1757 – 1947). J’ai choisi de commencer mon étude en 1793, date à laquelle le Permanent Settlement Act est voté pour la Présidence du Bengale. Cette décision installe un changement durable dans la société bengalie, en conférant pour une durée illimitée la propriété terrienne à une élite (les zamindars), avec un loyer fixe. J’ai choisi de terminer mon étude en 1912, date marquant l’annulation de la première partition du Bengale (décrétée en 1905). Cette partition (1905 – 1912) marque un tournant dans la conception de la société bengalie, car les confessions religieuses prennent à partir de ce moment une place de première importance dans la façon dont s’arrangent les relations entre la société bengalie et les agents du gouvernement britannique. C’est donc en étudiant ces relations dans le cadre de l’institution de la caste entre 1793 et 1912, que je pense pouvoir percevoir le dynamisme de cette institution. Cette idée ferait de l’institution de la caste une co-construction, issue de négociations entre la société bengalie et le gouvernement britannique. L’étude de ces relations incarne à mes yeux l’essence de la discipline historique : l’étude du changement.

L’histoire que je compte écrire est donc une histoire relationnelle, et a pour objectif de considérer la contribution de chacun des acteurs de cette histoire : la société bengalie, les agents du gouvernement britannique et les intermédiaires. Le rôle des intermédiaires est primordial dans la perspective d’écriture d’une histoire des négociations, car ils sont les seuls capables d’affirmer une conception négociée de l’objet auprès des deux pôles de la négociation (ici le gouvernement britannique et la société bengalie). Pendant la période coloniale, un groupe d’intermédiaires propre au Bengale émerge, et parvient à s’insérer durablement dans la société bengalie à partir de 1793 : les bhadraloks. Le prestige acquis par les bhadraloks, plus ou moins pensé comme traditionnel, leur permet de devenir les intermédiaires privilégiés entre les agents du Raj britannique et la société bengalie. Cette situation permet à l'intelligentsia des bhadraloks de négocier une vision de la société avec le gouvernement britannique et la société bengalie, dans laquelle leur statut est reconnu. L’institution de la caste était le vecteur principal de ce statut, elle était le prisme à travers lequel la société bengalie se percevait et était perçue. C’est la raison pour laquelle je pense qu’elle était particulièrement l’objet de négociations, car elle était le moyen pour l’intelligentsia des bhadraloks de s’insérer dans la société. Toutefois, même si un certain nombre de critères permettent de définir ou non l’appartenance au groupe des bhadraloks, la question de leur identité reste un enjeu lié à l’institution de la caste qu’ils tentent de négocier. Cette question d’identité est fortement liée à la reconnaissance de statut par la société bengalie. Écrire une histoire relationnelle me permettrait donc d’accorder une place à la société bengalie dans l’histoire de l’institution de la caste, de rendre cette dernière plus intelligible.

 


Dernière mise à jour le 27 octobre 2017

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Genre et nations partitionnées

Colloque - Jeudi 14 décembre 2017 - 09:15Les colloque international "Genre et nations partitionnées" est organisé par Anne Castaing (CNRS/CEIAS) et Benjamin Joinau (Hongik University/CRC)La « communauté imaginée » qu’est la nation mobilise les symboles les plus archétypaux pour se représenter da (...)(...)

Lire la suite

Representing Political Representation in India

Journée(s) d'étude - Jeudi 30 novembre 2017 - 09:00La journée d'études "Representing Political Representation in India" est organisée dans le cadre du programme ANR-DFG (New) political representative claims: a global view (France, Germany, Brazil, India, China). Session I. Président : Yves Sinto (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

Attention nouvelle adresse!
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 79

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr