Vie scientifique | Séminaires / Conférences


	La (prise de) position des femmes dans la pratique du théâtre de l’opprimé au Bengale Occidental

La (prise de) position des femmes dans la pratique du théâtre de l’opprimé au Bengale Occidental

Clément POUTOT

12 janvier 2018 | 10h30

54 bd Raspail 75006 Paris | Salle 737

Conférence donnée dans le cadre du projet DELI - Séance conjointe avec le séminaire Performances Culturelles du Genre

 

Implanté au Bengale-Occidental, le Jana Sanskriti débute son histoire dans les années 1980 autour d’un groupe d’hommes, pour devenir aujourd’hui un important mouvement théâtral implanté dans les villages et composé à plus de 60% de femmes, alors même que leur légitimité à monter sur scène ne leur est reconnue que depuis peu. Leur implication dans cette forme théâtrale leur a permis de trouver un médium esthétique les autorisant à se raconter. De manière plus générale, les inégalités de genre font que l’investissement dans cette pratique offre aux femmes l’opportunité de pouvoir conquérir une possible reconnaissance à travers leur engagement artistique et politique. Dans notre recherche sur ce mouvement, la réalisation d’une cartographie a permis d’identifier l’implantation des différentes équipes de ce groupe. Parmi la trentaine d’équipes du Jana Sanskriti, huit sont des Woman Only Team. 

Dans cette communication, je souhaite analyser comment la pratique artistique intervient dans l’existence de ces femmes et comment elles s’emparent de cette pratique et s’approprient ces signes culturels. Cette analyse permettra ensuite de saisir comment les femmes et les groupes qu’elles forment mettent à profit l’autorité acquise par le Jana Sanskriti pour se faire reconnaître dans une société dominée par des valeurs patriarcales. Dans une compréhension dialectique de leur engagement, nous verrons aussi comment leur participation contribue à l’autorité de ce mouvement artistique et comment leur activité performative.

 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Hélène Kessous lauréate du prix de thèse du musée du Quai Branly – Jacques Chirac 2019

Prix et distinctions -Hélène Kessous a soutenu sa thèse intitulée « La blancheur de la peau en Inde. Des pratiques cosmétiques à la redéfinition des identités » au sein du Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud à l’EHESS et sous la direction de Catherine Servan-Schreiber. C'est après une (...)(...)

Lire la suite

3e conférence Lévi-Strauss : "L'anthropologie et la paix universelle", par Heonik Kwon

Conférence - Jeudi 17 octobre 2019 - 17:00La conférence Lévi-Strauss sera prononcée cette année par Heonik Kwon professeur d'anthropologie au Trinity College (Université de Cambridge), et aura pour thème « L'anthropologie et la paix universelle ».Heonik Kwon (Université de Cambridge) est un anth (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Tél. : +33 (0)1 53 70 18 78

bibinde[at]ehess.fr

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr

 

Twitter : @ceias_fr
Facebook : @ceiassouthasia