CECI n'est pas EXECUTE Axe 3 | Espace social, pouvoirs et inégalités

Recherche | Axes transversaux

Axe 3 | Espace social, pouvoirs et inégalités

Membres

 

Coordinateur : Jules Naudet (jules.naudet[at]ehess.fr)

Membres statutaires : Michel Boivin, Vanessa Caru, Clémence Jullien, Jules Naudet, Stéphanie Tawa Lama

Membres associé(e)s : Joël Cabalion, Bertrand Lefebvre

Post-doctorant(e)s : Julien Levesque, Mansoor Ahmed, Abdul Qadar, Damien Krichewsky

Doctorant(e)s statutaires et associé(e)s : Lucie Adelus, Arthur Cessou, José Egas, Eglantine Gauthier, Bérénice Girard, Saama Govinda Gounden, Raphaël Gutmann,  Kevin Le Bricquer, Ana de Lemos Thomas, Nicolas Mauviel, Caroline Michon, Ana Razzaq, Asad ur Rehman, Charza Shahabuddin, Floriane Zaslavsky

Ateliers thématiques de recherche 2019-2023

 

L’esthétique et le vernaculaire : processus interreligieux et production des nouvelles élites dans l’aire sindhi (Michel Boivin, Julien Levesque)

Reclaiming political representation - a global perspective (Stéphanie Tawa Lama, Virginie Dutoya)

Enseignements du Master Etudes Asiatiques de l'EHESS

2019/2020

Sociologie des inégalités en Inde (Joël Cabalion, Mathieu Ferry, Odile Henry, Jules Naudet, Olivier Roueff),

Genre, pouvoir et représentation(s) en Asie du Sud (Virginie Dutoya, Stéphanie Tawa Lama-Rewal)

Anthropologie sociale en Inde et en Asie du Sud (Jean-Claude Galey, Francis Zimmermann)

2018/2019

Sociologie des inégalités en Inde (Joël Cabalion, Mathieu Ferry, Odile Henry, Jules Naudet, Olivier Roueff),

Politique et autorité dans le soufisme contemporain (Michel Boivin, Stéphane A. Dudoignon, Alix Philippon),

Genre, pouvoir et représentation(s) en Asie du Sud (Virginie Dutoya, Stéphanie Tawa Lama-Rewal)

Projets-programmes financés

 

CLAIMS | (New) Political Representative Claims: A Global View (France, Germany, Brazil, India, China) (ANR-DFG, 2016-19)

 


 

Cet axe fédère des recherches, surtout en histoire, en sociologie et en science politique, qui, au-delà d’une attention portée aux élites (sociales, économiques, politiques, religieuses), en Inde, au Pakistan et dans la diaspora sud-asiatique, s’intéressent plus largement aux différentes formes de hiérarchisation et de stratification sociale, aux modalités politiques de distinction et de sélection, et enfin à l’articulation entre espace social, pouvoirs et inégalités à différentes échelles, du local au national.

Si Louis Dumont voyait dans l’idéologie religieuse hindoue la pleine détermination d’un ordre social défini par des relations hiérarchiques entre les castes, c’est plutôt l’articulation entre les inégalités (observées empiriquement ou mesurées quantitativement) et les formes de l’espace social, ainsi que ses variations à différentes échelles, qui retiendra l’attention des membres de l’axe. Cette démarche implique de prendre en compte la caste comme catégorie de l’appartenance et de distinction sociale, que l’on retrouve aussi bien dans l’hindouisme que dans les sociétés musulmanes et chrétiennes du sous-continent, mais aussi d’inclure dans l’analyse les logiques de classe et la variable du genre ou encore l’ensemble des processus institutionnels aboutissant au renforcement ou à l’atténuation des inégalités sociales. Rappelons que la Constitution indienne (1950) a entériné certaines distinctions hiérarchiques fondées sur l’appartenance de caste ou de classe en catégorisant les sections marginales de la société (OBC, SC, ST) ; elle y a inscrit d’emblée une politique de discrimination positive visant à corriger les inégalités sociales résultant d’un processus historique de marginalisation.

Dans ce contexte, la notion d’espace social, transversale à plusieurs disciplines, plus particulièrement la sociologie et la géographie, permet de penser et de décrire la manière dont se répartissent et se (re)positionnent les groupes entre eux, selon des configurations bien souvent disjointes et parfois conflictuelles (ségrégation socio-spatiale, marginalisation et ghettoïsation sur la base du statut social ou de l’appartenance communautaire/confessionnelle). Définir, observer et mesurer statistiquement les inégalités sociales, et plus généralement les stratifications de la société indienne, permettra alors d’interroger différentes conceptions de l’espace social selon les disciplines, tant du point de vue de la sociologie bourdieusienne que de celui de la géographie sociale française. Il s’agira également de revenir sur l’importance des notions de capital, de « jeux d’influence » ou d’effets de domination, consciente et inconsciente, à l’œuvre dans ces processus. La manière dont se gèrent les relations de pouvoir et d’autorité au quotidien fera l’objet d’enquêtes ethnographiques plus localisées, comme parmi les classes sociales supérieures de New Delhi (Jules Naudet), et s’accompagnera d’une réflexion visant à saisir les logiques présidant à l’organisation du champ du pouvoir en Inde.

Les élites, sociales et économiques, mais aussi religieuses produisent et reproduisent bien souvent les inégalités comme les privilèges accordés aux groupes de haut statut. Jules Naudet s’intéresse par exemple aux élites économiques indiennes, plus précisément aux classes supérieures formées par les dirigeants de grandes entreprises, en étudiant les divisions internes du pouvoir économique. Il relève l’importance majeure du capital social dans la détermination du statut et du positionnement en haut de l’échelle sociale, à l’inverse d’acteurs proches de l’État qui n’y occupent qu’une position marginale. Les élites socio-religieuses et les communautés marchandes, notamment musulmanes (régions du Gujarat et du Sindh), sont également représentées dans les travaux de plusieurs chercheurs. À côté des élites traditionnelles et de l’aristocratie de propriétaires terriens, l’étude de la formation historique de nouvelles élites au contact du pouvoir colonial, dans les domaines de l’administration, de l’éducation ou de la finance, est indispensable à la compréhension de leur rôle politique et économique, tout au long de la période postcoloniale au Pakistan (Michel Boivin). De son côté, Vanessa Caru s’attache à décrire et analyser le positionnement des classes ouvrières et du corps des ingénieurs des travaux publics dans l’espace social et politique des villes de Bombay et Delhi à l’époque coloniale.

Un atelier thématique sur les évolutions de la représentation politique, porté par Stéphanie Tawa Lama-Rewal, ouvrira la réflexion sur les rapports entre espace social et espace politique : dans quelle mesure l’évolution des formes, des sites et des acteurs de la représentation politique répond-elle aux nouvelles configurations de l’espace social dans la démocratie indienne ? Enfin, un enseignement coordonné par Jules Naudet autour de la sociologie des inégalités en Inde viendra dynamiser l’activité de cet axe de recherche auprès des étudiants inscrits dans les Master AMO ou Sociologie Générale.

 

 

 

 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Fabrizio Speziale, directeur d'études, nouveau membre de l'équipe pédagogique de l'EHESS, à Marseille

Portrait -Depuis septembre 2021, Fabrizio Speziale, directeur d'études à l'EHESS, a intégré l'équipe pédagogique de la mention de master « Recherches comparatives en anthropologie, histoire, sociologie (RCAHS) » de l’EHESS, à Marseille.À l'EHESS, Fabrizio Speziale occupe la chaire « Asie du sud (...)(...)

Lire la suite

Hélène Kessous lauréate du prix de thèse du musée du Quai Branly – Jacques Chirac 2019

Prix et distinctions -Hélène Kessous a soutenu sa thèse intitulée « La blancheur de la peau en Inde. Des pratiques cosmétiques à la redéfinition des identités » au sein du Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud à l’EHESS et sous la direction de Catherine Servan-Schreiber. C'est après une (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr

 

Twitter : @ceias_fr
Facebook : @ceiassouthasia