CECI n'est pas EXECUTE Axe 2 | Circulations des savoirs et des savoir-faire

Recherche | Axes transversaux

Axe 2 | Circulations des savoirs et des savoir-faire

Membres

 

Coordinateur : Tiziana Leucci (tizpulcino[at]hotmail.com)

Membres statutaires : Michel Boivin, Vanessa Caru, Rémy Delage, Marie Fourcade, Caterina Guenzi, Zoé Headley, Corinne Lefèvre, Tiziana Leucci, Denis Matringe, Blandine Ripert, Fabrizio Speziale, Aurélie Varrel, Raphaël Voix, Ines G. Županov

Membres associé(e)s : Iqbal S. Akhtar, Raphaël Rousseleau, Catherine Servan-Schreiber, Pierre-Yves Trouillet, Denis Vidal

Post-doctorant(e)s : Christine Ithurbide, Delon Madavan, Némésis Srour, Houssame Bentabet

Doctorant(e)s statutaires et associé(e)s : Lucie Adelus, Priya Ange, Jean Arzoumanov, Nicole Biondi, Arthur Cessou, José Egas, Laetitia Fronval, Eglantine Gauthier, Bérénice Girard, Monica Guidolin, Kamran Khumber, Kevin Le Bricquer, Ana de Lemos Thomas, Nicolas Mauviel, Caroline Michon, Sanjay Prasad, Abdul Qadar, Charza Shahabuddin, Sunith Soman

Ateliers thématiques de recherche 2019-2023

 

Circulations des savoirs religieux et dynamiques sociales dans l’océan indien (Michel Boivin, Rémy Delage)

Traduire l’histoire et historiciser la traduction : redéfinir l’autre et soi (Corinne Lefèvre, Fabrizio Speziale, Ines G. Zupanov)

Approches anthropologiques et historiques du sensible (Marie Fourcade, Tiziana Leucci, Raphaël Rousseleau)

Enseignements du Master Etudes Asiatiques de l'EHESS

2019/2020

Mobilité, espace et circulations religieuses : réflexions interdisciplinaires (Rémy Delage)

Mondes insulaires de l’océan indien (Mathieu Claveyrolas, Julie Peghini, Catherine Servan-Schreiber)

Asies [Tronc commun] (Arthur Cessou), Séquences thématiques 3 « Images : objets et sources » et 5 « Migrations et circulations »

2018/2019

Mobilités, espaces et circulations religieuses : réflexions interdisciplinaires (Rémy Delage),

Industries spirituelles indiennes : généalogies, enjeux, circulations. 2 (Caterina Guenzi, Raphaël Voix)

Mondes insulaires de l’océan indien. 2 (Laurent Berger, Mathieu Claveyrolas,  Didier Nativel, Julie Peghini, Catherine Servan-Schreiber)

Projets-programmes financés

 

STARS - Studies in Tamil Studio Archives and Society (EAP, 2017-2019)

 


 

L’approche par les circulations, qui s’inscrit dans le champ plus large des études de la mobilité (des individus, des biens et des objets, des idées et des concepts) à différentes échelles (temporelle, sociale et spatiale), a fédéré par le passé un certain nombre de travaux collectifs au CEIAS. Un groupe d’historiens avait par exemple opté pour une relecture de l’Asie du Sud coloniale par le prisme des circulations économiques, marchandes ou religieuses (coord. Claude Markovits, Jacques Pouchepadass, Sanjay Subrahmanyam) ; Catherine Servan-Schreiber et Jacques Weber avaient par la suite ouvert de nouvelles perspectives de recherche en s’intéressant à la diaspora sud-asiatique disséminée sur les pourtours de l’Océan indien occidental. Deux autres ateliers thématiques s’étaient penchés sur les rapports entre circulations et territoire (coord. Véronique Dupont et Frédéric Landy) et, plus largement, sur l’étude des mobilités sud-asiatiques (coord. Aurélie Varrel, David Picherit).

Cet axe de recherche se propose d’étudier les circulations de différents types de savoirs (religieux et non-religieux, vernaculaires et académiques, croyances et techniques) selon une perspective de dialogue interdisciplinaire, impliquant notamment géographes, anthropologues, historiens ou  philologues. Prenant source dans les travaux récents sur les dynamiques de production et de circulation des savoirs (Jacob 2007 et 2014, Darbellay 2012), cette approche vise l’analyse comparée de cartographies de la connaissance, ce qui impliquera de revenir sur les notions, les outils conceptuels et méthodologiques utiles à la description et à l’analyse d’espaces circulatoires véhiculant ces savoirs et savoir-faire. Il s’agira notamment de décrire les formes de mobilité (itinérance, migration, pèlerinage, tourisme) à travers lesquelles circulent toutes sortes de savoirs et de développer une réflexion critique et diachronique (depuis la période médiévale) sur les normes et valeurs associées à la mobilité, dans ses rapports à l’ordre des sédentarités. La géographie de divers champs de connaissance, dessinée par des pôles de savoirs et des juridictions institutionnelles, s’est fortement recomposée dans la moyenne et longue durée. Aussi l’horizon de circulation des textes et traductions (Corinne Lefèvre, Fabrizio Speziale, Ines G. Županov), des pratiques et savoirs religieux (Iqbal S. Akhtar, Michel Boivin, Rémy Delage, Catherine Servan-Schreiber, Pierre-Yves Trouillet) ou de certains savoirs issus de la littérature sanskrite (Caterina Guenzi, Raphaël Voix) est-il à rechercher au-delà des limites de l’aire culturelle sud-asiatique, dans l’Océan indien (comme l’Afrique orientale), en Europe et dans le monde anglo-saxon. Par exemple, un champ de réflexion sur les savoirs ayant une origine (supposée ou effective) indienne (yoga, ayurveda, astrologie, etc.) retiendra plus particulièrement l’attention de Caterina Guenzi et Raphaël Voix ; il est à relier aux nouvelles recherches sur la diffusion de « nouvelles spiritualités » auprès de la diaspora ou d’un public occidental « New Age » dans un contexte de transnationalisation des mouvements religieux et de reconfiguration constante de la géographie des circulations religieuses.

À un échelon plus local/régional, l’atelier coordonné par Marie Fourcade, Tiziana Leucci et Raphaël Rousseleau s’intéressera dans le cadre de l’atelier « Approches anthropologiques et historiques du sensible » à la circulation des modèles de perception (usages, normes, goût, modes sociales) à travers la question des nouvelles pratiques médiatiques et de leur rôle dans la transformation du rapport des individus au corps et aux divinités. Parallèlement, le projet STARS (Studies in Tamil Studio Archives and Society), qui fait l’objet d’une demande de financement en cours auprès la ville de Paris, porte sur la diffusion et l’appropriation de savoirs techniques dans le domaine de la photographie, en pays tamoul et plus largement dans le contexte colonial indien (Vanessa Caru, Zoé Headley).

Plusieurs recherches individuelles sur la circulation, l’appropriation et l’adaptation de la théorie architecturale du vāstu, originellement conçue pour la construction des temples hindous, viendront enrichir l’activité de l’axe. Pierre-Yves Trouillet travaille par exemple sur la circulation de spécialistes religieux (prêtres hindous) et leur rôle dans la diffusion et l’utilisation de cette théorie architecturale parmi les sociétés diasporiques à l’Île Maurice et au Canada. De son côté, Caterina Guenzi s’intéresse plus particulièrement à l’usage de ces savoirs, devenus très populaires parmi les moyennes et hautes classes urbaines en Inde, dans les projets de construction de bâtiments à vocation non-religieuse (complexes résidentiels, appartements, bureaux, etc.). Quant à Blandine Ripert, elle s'intéressera à la diffusion de modèles architecturaux (soit-disant) para-sismiques imposés par le gouvernement népalais dans le processus de reconstruction post-séisme au Népal et à leur appropriation dans des villages particulièrement touchés par les deux séismes de 2015.

L’activité de plusieurs ateliers thématiques et enseignements permettra d’alimenter l’analyse comparée des formes de mobilité et de circulation des savoirs à différentes échelles pour répondre à un objectif de renouvellement d’une cartographie des savoirs dont l’Inde et l’Asie du Sud font partie intégrante.

 

 

 

 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Fabrizio Speziale, directeur d'études, nouveau membre de l'équipe pédagogique de l'EHESS, à Marseille

Portrait -Depuis septembre 2021, Fabrizio Speziale, directeur d'études à l'EHESS, a intégré l'équipe pédagogique de la mention de master « Recherches comparatives en anthropologie, histoire, sociologie (RCAHS) » de l’EHESS, à Marseille.À l'EHESS, Fabrizio Speziale occupe la chaire « Asie du sud (...)(...)

Lire la suite

Hélène Kessous lauréate du prix de thèse du musée du Quai Branly – Jacques Chirac 2019

Prix et distinctions -Hélène Kessous a soutenu sa thèse intitulée « La blancheur de la peau en Inde. Des pratiques cosmétiques à la redéfinition des identités » au sein du Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud à l’EHESS et sous la direction de Catherine Servan-Schreiber. C'est après une (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr

 

Twitter : @ceias_fr
Facebook : @ceiassouthasia