CECI n'est pas EXECUTE Axe 1 | Textualités, de l’indologie classique aux humanités numériques

Recherche | Axes transversaux

Axe 1 | Textualités, de l’indologie classique aux humanités numériques

Membres

 

Coordination : Anne Castaing et Marek Ahnee

Membres statutaires : Anne Castaing, Emmanuel Francis, Caterina Guenzi, Zoé Headley, Corinne Lefèvre, Denis Matringe, Fabrizio Speziale, Ines G. Županov

Membres associé(e)s : Iqbal S. Akhtar, Brigitte Sébastia, Catherine Servan-Schreiber, Ève Tignol, Laetitia Zecchini, Daniel Negers

Post-doctorant(e)s : Margherita Trento, Nicolas Cane, Blake Smith

Doctorant(e)s statutaires et associé(e)s : Marek Ahnee, Jean Arzoumanov, Julien Columeau, Kevin Le Briquer

Ateliers thématiques de recherche 2019-2023  

 

Régionalisme et cosmopolitisme : textualités tamoules (Emmanuel Francis),

Littératures et histoire en Asie du Sud: fécondations (Anne Castaing, Ève Tignol),

Traduire l’histoire et historiciser la traduction : redéfinir l’autre et soi (Corinne Lefèvre, Fabrizio Speziale, Ines G. Županov)

Enseignements du Master Etudes Asiatiques de l'EHESS

2019/2020

Littératures d’Asie du Sud (Anne Castaing, Nicolas Dejenne, Claudine Le Blanc)

Asie du Sud et culture persane (XVIe-XXe siècle). Productions savantes, traductions, interactions (Fabrizio Speziale)

Asies [Tronc commun] (Arthur Cessou), Séquence thématique 2 « Dire l’histoire, écrire l’histoire »

 

2018/2019

Asie du Sud et culture persane (XVIe-XXe siècle). Productions savantes, traductions, interactions (Fabrizio Speziale)

Projets-programmes financés

 

DELI - Dictionnaire Encyclopédique des Littératures de l’Inde

DHARMA - The Domestication of “Hindu” Asceticism and the Religious Making of South and Southeast Asia (ERC Synergy Grant, 2019-2025),

TST - Textes alentour de textes (ANR-DFG, 2019-2022)

Projets-programmes (hors financement) 

 

DATAH - Digital Archive of Tamil Agrarian History



 

Dans un espace multilingue comme l’Asie du Sud, où coexistent depuis des siècles de nombreuses langues, classiques, cosmopolites et vernaculaires, transrégionales ou hyper-localisées, élitaires ou populaires, la recherche en indologie a dessiné son périmètre de compétence autour de l’étude des textes, l’une des spécialités du CEIAS depuis sa création. Cette expertise, qui repose sur des compétences spécifiques en linguistique, en analyse littéraire, en philologie et en épigraphie, y perdure à travers l’étude des langues classiques (sanskrit, tamoul, persan, arabe) et vernaculaires modernes. Le premier objectif de cet axe est de maintenir un haut niveau de compétence dans ce domaine tout en encourageant l’usage des langues au Centre.

La « traduction » est l’opération commune aux recherches recourant abondamment à l’analyse de textes. Mais loin de se limiter aux seules dimensions lexicale et linguistique, la traduction revêt ici un double sens : traduction d’une langue source vers une langue cible mais aussi transposition culturelles des savoirs. C’est là tout l’enjeu de deux ateliers thématiques. Le premier, « Régionalisme et cosmopolitisme » (coord. Emmanuel Francis) fédère des spécialistes issus de différentes disciplines autour du fait régional sud-indien – étudié sur la longue durée, afin de décrire les traits particuliers et les traits partagés d’une culture régionale – à travers l’étude pluridisciplinaire de textes et corpus, en tamoul en particulier (inscriptions, littérature, textes canoniques, traités, documents administratifs, etc.). Quant à l’atelier thématique « Traduire l’histoire et historiciser la traduction » (coord. Corinne Lefèvre, Fabrizio Speziale, Ines G. Županov), il envisage la pratique de traduction, sous toutes ses facettes, comme prisme privilégié à travers lequel étudier les phénomènes de construction, d’hybridations intellectuelles et identitaires des réseaux de savants et de lecteurs.

Le deuxième objectif est de combiner l’analyse des textes à l’enquête ethnographique de terrain afin de renouveler le dialogue entre littérairs, philologues, historiens et anthropologues. Dans ce sens, l’atelier « Littératures et histoire en Asie du Sud: fécondations » (coord. Anne Castaing, Ève Tignol) offrira un panorama des littératures d’Asie du Sud en valorisant des domaines et des corpus méconnus, mais sensibilisera également aux articulations fécondes dans le Sous-continent entre création littéraire et historiographie. Les anthropologues, historiens et sociologues impliqués dans cet axe, qui accordent une place importante aux séjours sur le terrain, intègrent également les ressources textuelles à leur corpus de matériaux de recherche, forts de leurs compétences linguistiques en hindi, bengali, ourdou, bhojpuri, tamoul, sindhi, pandjabi, sanscrit, etc. (Caterina Guenzi, Zoé Headley, Denis Matringe, Brigitte Sebastia, Catherine Servan-Schreiber, Ève Tignol). Aussi l’opération de traduction, forcément sélective, s’effectue-t-elle dans un cadre interprétatif, un processus dont il convient d’identifier l’ensemble des paramètres et des enjeux. Il s’agit par exemple de décrire les modalités de transposition d’une réalité de terrain en catégories de pensée dans un champ de savoir spécialisé, opération qui revient à interroger l’articulation entre des conceptions émiques et étiques, constitutives de la relation ethnographique.

Enfin, le troisième objectif de cet axe est de contribuer au développement des humanités numériques en valorisant les nombreuses collections et corpus en langues vernaculaires constitués au fil du temps par les membres du Centre. À côté du Dictionnaire Encyclopédique des Littératures d’Asie du Sud (coord. Anne Castaing, Nicolas Dejenne, Claudine Le Blanc), qui sera publié fin 2019, d’autres corpus numériques méritent d’être mis en ligne et rendus accessibles au public comme la collection riche de plusieurs milliers de documents villageois en langue tamoule (Zoé Headley), le projet collaboratif d’archivage de nouvelles sources médiévales et modernes sur l’histoire de la littérature bhojpuri (Catherine Servan-Schreiber), ceux de numérisation de manuscrits issus de la médecine siddha (Brigitte Sebastia) et du corpus multilingue de manuscrits produits par la communauté chiite des Khojas de Zanzibar (Iqbal Akhtar).


Contacts : annecastaing[at]yahoo.fr ; marekahnee17[at]gmail.com

 

 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Fabrizio Speziale, directeur d'études, nouveau membre de l'équipe pédagogique de l'EHESS, à Marseille

Portrait -Depuis septembre 2021, Fabrizio Speziale, directeur d'études à l'EHESS, a intégré l'équipe pédagogique de la mention de master « Recherches comparatives en anthropologie, histoire, sociologie (RCAHS) » de l’EHESS, à Marseille.À l'EHESS, Fabrizio Speziale occupe la chaire « Asie du sud (...)(...)

Lire la suite

Hélène Kessous lauréate du prix de thèse du musée du Quai Branly – Jacques Chirac 2019

Prix et distinctions -Hélène Kessous a soutenu sa thèse intitulée « La blancheur de la peau en Inde. Des pratiques cosmétiques à la redéfinition des identités » au sein du Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud à l’EHESS et sous la direction de Catherine Servan-Schreiber. C'est après une (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'Études de l'Inde et de l'Asie du Sud
UMR8564 - CNRS / EHESS

54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

Tél. : +33 (0)1 49 54 83 94

Communication :
nadia.guerguadj[at]ehess.fr

Direction :
dir.ceias[at]ehess.fr

 

La bibliothèque du CEIAS
Maison de l'Asie
22 avenue du Président Wilson 75016 Paris

 

La collection Purushartha
54 boulevard Raspail
75006 Paris, France

purushartha[at]ehess.fr

 

Twitter : @ceias_fr
Facebook : @ceiassouthasia